Finance Climat : une bonne nouvelle

Recherche
Typographie

Le fonds vert pour le climat (FVC ou GCF en anglais) a été créé pour permettre la mise en pratique de projets de lutte contre le réchauffement climatique touchant à la fois l'adaptation et l'atténuation.

 

 

Dans sa première opération de levée des fonds, le fonds vert pour le climat a été doté de 9,2 milliards de dollars qui ont permis de financer 111 projets dans plus de 100 pays.
Les Etats-Unis avec une contribution de 3 milliards de dollars étaient le contributeur le plus important. Malheureusement, depuis l'arrivée de Donald Trump en 2017, les Etats-Unis sont revenues sur leur promesse et leur contribution a été ramenée à seulement 1 milliard sur les 3 milliards promis. Au final, la première opération de dotations n'a été réellement que de 7,2 milliards de dollars mais a permis la mise en place notamment des entités nationales dans les pays en développement pour travailler sur les projets relatifs aux changements climatiques.

Aujourd'hui, grâce notamment aux efforts de la France - pour la réussite de l'accord de Paris - 27 pays sont arrivés à doter le fonds vert pour le climat de 10 milliards de dollars pour la période 2020-2023 (sans la contribution des Etats-Unis). Ceci est de bonne augure pour qu'à terme la promesse des 100 milliards d'aide par an soit réalisée, même si le chemin reste long et les méthodes de calculs en débat !

Le Japon en s'engageant à donner 1,5 milliards de dollar au FVC pour la deuxième fois devient le premier contributeur du FVC de tous les temps (en cumulant les deux opérations à un total de 3 milliards de dollars). La France et l'Allemagne avec 1,5 milliards chacun tiennent leur rang ! De nombreux pays ont multiplié par deux leurs dotations. De nombreux nouveaux pays ont apportés des ressources pour la première fois : la Norvège, la Nouvelle Zélande...

Dans un contexte alarmiste sur le climat, ce qui s'est passé en matière de refinancement du FVC est une petite goutte d'eau porteuse d'espoir !

Pour de nombreux pays comme la Tunisie, le temps est à la constitution d'un portefeuille de projets solides en attendant l'accréditation de la Caisse des dépôts et des consignations tunisienne.

BLOG COMMENTS POWERED BY DISQUS